La dysplasie spondyloépiphysaire congénitale (SEDC)

La dysplasie  spondyloépiphysaire congénitale (SEDC)
Synonymes de La dysplasie  spondyloépiphysaire congénitale (SEDC)
SEDC
SED, type congénital
Dysplasie spondyloépiphysaire, type congénital
Subdivisions de spondyloépiphysaire dysplasie congénitale
Aucun subdivisions trouvé
Discussion générale
Résumé 
La dysplasie  spondyloépiphysaire congénitale (SEDC) est une maladie génétique rare caractérisée par des déformations qui commencent avant la naissance (prénatalement), y compris des malformations squelettiques et articulaires impliquant la colonne vertébrale, des hanches et des genoux, et des anomalies affectant les yeux.De telles déformations de croissance conduisent à des enfants étant plus courte que normalement on pouvait s'y attendre en fonction de leur âge et le sexe (petite taille ou nanisme). Certaines personnes peuvent développer l' ouïe et des problèmes de vision. D' autres résultats peuvent se produire dans certains cas. Intelligence est pas affectée.SEDC est causée par des mutations dans le collagène de type II ( COL2A1 gène). Le trouble est hérité de manière autosomique dominante, mais la plupart des cas se produisent en raison d'une nouvelle (de novo) mutation sans antécédents familiaux.
Présentation 
La dysplasie spondyloépiphysaire est une forme de dysplasie squelettique (ostéochondrodysplasie), un terme général pour un groupe de troubles caractérisé en ce que la croissance ou le développement du cartilage ou de l' os anormal. SEDC se caractérise par des malformations squelettiques distinctifs affectant les os longs des bras et des jambes, ainsi que les os de la colonne vertébrale (vertèbres). L' implication caractéristique comprend le sous - développement et la fragmentation de l'os et ducartilage des épiphyses, qui sont les extrémités arrondies ou «têtes» des os longs, et lesous - développement ou malformation des vertèbres. Il existe deux formes principales de dysplasie spondyloépiphysaire, SEDC et tardive de dysplasie spondyloépiphysaire (SEDT).
Signes et symptômes
Les symptômes et la gravité de la spondyloépiphysaire dysplasie congénitale spécifiques peuvent varier considérablement d'une personne à une autre. Les personnes touchées peuvent ne pas avoir tous les symptômes décrits ci-dessous. Dans la plupart des cas, certains symptômes sont visibles à la naissance (congénitale).
Le déficit de croissance qui se produit avant la naissance est une constatation caractéristique. Retard de croissance se poursuit à travers l'enfance et se traduit par une petite taille disproportionnée. staturale est quand un enfant est en dessous de la hauteur moyenne pour une personne du même âge et le sexe. Disproportionnée par rapport signifie que les bras apparaissent longs par rapport au torse. Les personnes touchées peuvent aussi avoir un cou court de manière disproportionnée. La tête, les mains et les pieds sont de taille moyenne. La hauteur finale adulte varie généralement entre 2,8 et 4,2 pieds (84-128cm).
Dans la plupart des cas, les personnes concernées ont des malformations de la colonne vertébrale, y compris courbure anormale vers l'avant de la colonne vertébrale (lordose lombaire) et / ou Roundback anormale (cyphose). Cyphose peut être accompagné par une courbure latérale de la colonne vertébrale (scoliose). courbure rachidienne anormale peut aggraver avec l'âge. Certaines personnes peuvent avoir l'instabilité de la colonne vertébrale au niveau du cou (vertèbres cervicales), ce qui peut augmenter le risque de lésion de la moelle dans ce domaine (de myélopathie cervicale). Une personne avec un rachis cervical stable peut développer une instabilité plus tard au cours de la vie.
La raideur et la mobilité articulaire diminuée au niveau des genoux, les coudes et les hanches peuvent se développer au fil du temps. anomalies conjointes peuvent conduire au développement de la hanche difformité dans lequel l'os de la cuisse est inclinée vers le centre du corps (coxa vara) et / ou des déformations du genou, y compris jambes arquées (genu varum) et «frapper genoux (genu de valgum). Les personnes atteintes de SEDC sont plus susceptibles de développer la douleur, l'inflammation et des dommages dans les articulations affectées à un âge précoce (arthrose apparition précoce). Luxation de affecter les articulations (par exemple dislocation des hanches) peut également se produire.
Les personnes touchées sont sujettes à la dislocation des os du cou, maux de dos, et la compression du nerf sciatique (sciatique), qui se déroule du bas du dos, derrière les hanches et les fesses et en bas de chaque jambe. La sciatique peut causer des douleurs, des fourmillements et un engourdissement le long du nerf sciatique. Un large, la poitrine en forme de tonneau est commun. Saillie du sternum (sternum) et des nervures peut également se produire (pectus carinatum). Les enfants sont plus susceptibles d'avoir un pied bot à la naissance. Certaines personnes touchées peuvent éprouver des difficultés redresser les bras et les jambes (extension limitée).
Les enfants atteints peuvent également présenter ton diminution musculaire (hypotonie) et une faiblesse musculaire, qui, avec les malformations de la colonne vertébrale, peut entraîner des retards dans les enfants touchés apprennent à marcher.Dans certains cas, les enfants touchés peuvent présenter un «dandinement» manière inhabituelle de la marche (démarche anormale).
Dans certains cas, les personnes touchées ont aussi un visage anormalement plat, sous-développement de l'os de la joue (hypoplasie malaire), et / ou une fermeture incomplète de la toiture de la bouche (fente palatine). anomalies oculaires peuvent également se produire, y compris les yeux largement espacés (de hypertelorism), myopie progressive (myopie) et la dégénérescence de la substance épaisse transparente qui remplit le centre des yeux (de l'humeur vitrée) et de la membrane nerveuse riche alignant l'œil (rétine) , une condition connue comme la dégénérescence vitréo-rétinienne. Moins souvent, les personnes touchées peuvent développer le détachement de la rétine à partir du tissu sous-jacent de l'œil. Feux clignotants ou oculaires "flottants" peuvent être les premiers symptômes de décollement de la rétine. Les personnes souffrant de graves myopie ( "élevé") sont à un plus grand risque de décollement de la rétine que ceux sans la myopie forte.
Les enfants peuvent développer une perte auditive neurosensorielle progressive, dans laquelle les vibrations sonores ne sont pas correctement transmises au cerveau en raison d'un défaut de l'oreille interne ou du nerf auditif. Bien que l'intelligence est habituellement affecté, il peut y avoir de retard chez les enfants ayant atteint certains jalons de développement.
Certains nourrissons avec SEDC peuvent éprouver des difficultés respiratoires peu après la naissance, en particulier si elles ont une cage thoracique sous-développés ou extrêmement faible. Des difficultés respiratoires diminuent habituellement comme un enfant grandit. Dans certains cas, la courbure anormale de la colonne vertébrale et un coffre anormalement développé peut conduire à des difficultés respiratoires en empêchant les poumons pour remplir complètement avec de l'air (maladie pulmonaire restrictive). Cela peut conduire à des problèmes respiratoires chroniques, l'apnée du sommeil, les infections respiratoires chroniques, et de défaillance potentiellement coeur à l'âge mûr. Un traitement rapide et approprié peut réduire ce risque.
Causes
La dysplasie spondyloépiphysaire congénitale est causée par une mutation dans le gène COL2A1. Les gènes fournissent des instructions pour créer des protéines qui jouent un rôle essentiel dans de nombreuses fonctions de l'organisme. Lorsqu'une mutation d'un gène de produit, le produit protéique peut être défectueuse, inefficace ou absent. Selon les fonctions de la protéine particulière, cela peut affecter de nombreux systèmes d'organes du corps. 
CDES peut se produire en tant que nouveau (novo sporadique ou de) la mutation, ce qui signifie que la mutation du gène a eu lieu au moment de la formation de l'œuf ou dusperme pour cet enfant seulement, et aucun autre membre de la famille sera affectée. Le trouble est généralement pas hérité de ou "porté" par un parent sain. La mutation est alors hérité comme un trait autosomique dominant (ie est transmis à partir soit d' une mère affectée père ou à leur enfant). Les 
maladies génétiques sont déterminées par la combinaison de gènes pour un trait particulier qui se trouvent sur les chromosomes reçus du père et de la mère. Les troubles génétiques dominants se produisent quand une seule copie d'un gène anormal est nécessaire pour l'apparition de la maladie. Le gène anormal peut être hérité de l' un des parents (autosomique), ou peut être le résultat d'une nouvelle mutation (changement de gène) dans l'individu concerné. Le risque de transmettre le gène anormal du parent affecté à la progéniture est de 50% pour chaque grossesse quel quesoit le sexe de l'enfant résultant. Les 
enquêteurs ont déterminé que le gène COL2A1 est situé sur le long bras (q) du chromosome 12 (12q13.11 ). Les chromosomes, qui sont présents dans le noyau des cellules humaines, portent l'information génétique de chaque individu. Les cellules du corps humain ont normalement 46 chromosomes. Des paires de chromosomes humains sont numérotés de 1 à 22 et les chromosomes sexuels sont désignés X et Y. Les mâles ont un X et un chromosome Y et les femelles ont deux chromosomes X. Chaque chromosome a un bras court désigné «p» et un long bras désigné "q". Chromosomes sont d' autres sous-divisés en plusieurs groupes qui sont numérotés.
Le COL2A1 contient des instructions pour la création de collagène II (encodage) de type.Le collagène est l'une des protéines les plus abondantes dans le corps et un élément majeur de la construction du tissu conjonctif, qui est la matière entre les cellules du corps qui donne la forme du tissu et la force. Il y a beaucoup de différents types de collagène, qui sont indiquées par des chiffres romains. Le collagène de type II est le plus répandu dans le cartilage et le liquide de type gelée qui remplit le centre des yeux (de l'humeur vitrée). Le collagène est également présent dans l'os. Mutations au résultat du gène COL2A1 dans les niveaux diminués de fonctionnelle collagène de type II. Les changements dans la composition du collagène finalement conduisent à une croissance squelettique anormale CDES et des troubles apparentés.
populations touchées
Les mâles et les femelles sont touchés en nombre égal. L'incidence exacte ou la prévalence est inconnue, mais spondyloépiphysaire dysplasie congénitale est estimée à se produire dans environ 1 sur 100 000 naissances vivantes. Collectivement, les dysplasies squelettiques sont estimés à se produire dans environ 1 à 5000 individus dans la population générale.
Troubles en relation 
Les symptômes des troubles suivants peuvent être similaires à celles de spondyloépiphysaire dysplasie congénitale. Les comparaisons peuvent être utiles pour un diagnostic différentiel.
La dysplasies Squelettiques (de Ostéochondrodysplasies) sont un terme général pour un groupe de maladies caractérisées par une croissance anormale ou de développement ou du cartilage et de l'os. Certaines formes provoquent des complications potentiellement mortelles peu de temps après la naissance, tandis que d'autres peuvent ou ne peuvent pas causer des complications potentiellement mortelles. dysplasies squelettiques peuvent être associés à court limbed petite taille ou de shortening plus proportionnelle du tronc et des membres. Diverses anomalies supplémentaires peuvent être présents en fonction du trouble spécifique. Il y a environ 500 types de dysplasies squelettiques reconnu avec plus de 300 gènes responsables. Plusieurs dysplasies ne sont pas encore reconnus ou leurs gènes responsables ne sont pas encore découverts.
Il existe plusieurs troubles qui se produisent en raison d'une mutation dans un même gène qui provoque CDES. Ceux-ci sont connus comme des troubles alléliques et sont provoqués par une mutation différente dans le gène COL2A1. Ces troubles partagent souvent plusieurs symptômes qui se chevauchent les uns aux autres. Ces troubles sont hérités d'une manière autosomique dominante et comprennent Kniest dysplasie, Stickler syndrome type I, type II achondrogenèse, dysplasie otospondylomegaepiphyseal (OSMED), la dysplasie spondyloperipheral et dysplasie spondylo, le type Strudwick. (Pour plus d'informations sur ces troubles, choisissez le nom de trouble spécifique que votre terme de recherche dans la base de données de maladies rares.)
La dysplasie spondyloépiphysaire tardive (SEDT; SEDL) est un trouble squelettique rare, héréditaire qui touche principalement les hommes. Les caractéristiques physiques incluent une petite taille modérée (nanisme), modérée à sévère déformations rachidiennes, la poitrine en forme de tonneau, de manière disproportionnée tronc court, et l'arthrose prématurée. Les symptômes de SEDT ne sont généralement pas apparents jusqu'à six à huit ans, d'où la distinction «tardive» ou «fin». SEDT est causée par une mutation dans le TRAPPC2 (ou SEDL) gène et est hérité comme une génétique récessive liée à l'X trait. 
La  dysplasie épiphysaire multiple est un terme général pour un groupe de maladies caractérisées par un développement anormal de l'os et du cartilage des épiphyses. Il y a au moins six des troubles qui sont séparés par la mutation génétique sous-jacente qui fait que chaque sous-type. La plupart des sous-types sont hérités d'une manière autosomique dominante. Une forme est héritée dans un mode autosomique récessif.Ces troubles sont caractérisés par des malformations squelettiques (dysplasie), y compris les os affectant des mains, les pieds et les genoux. Douleurs articulaires, en particulier des hanches ou des genoux, est aussi commun et se développe souvent pendant l'enfance. Les premiers signes peuvent inclure des douleurs dans les hanches et les genoux. Clubfoot et palatines peuvent se produire dans récessive dysplasie épiphysaire multiple. 
Le syndrome de Morquio (mucopolysaccharidose de type IV; MPS IV) est une maladie de stockage mucopolysaccharide qui existe sous deux formes (Morquio syndromes A et B) et se produit en raison d'une déficience des enzymes N-acétyl-galactosamine-6-sulfatase et la bêta-galactosidase, respectivement. Une déficience de l'enzyme soit conduit à l'accumulation de mucopolysaccharides dans le corps, le développement squelettique anormale, et d'autres symptômes. Dans la plupart des cas, les personnes atteintes du syndrome de Morquio ont une intelligence normale. Les caractéristiques cliniques de MPS IV-B sont généralement moins nombreux et plus doux que ceux associés à la MPS IV-A. Les symptômes peuvent inclure un retard de croissance, une face inférieure proéminente, anormalement cou court, les genoux qui sont anormalement rapprochés (genoux cagneux ou genu valgum), les pieds à plat, sur le côté anormal et la courbure avant-arrière de la colonne vertébrale (cyphoscoliose), anormale développement des extrémités en croissance des os longs (épiphyses), et / ou un os de la poitrine proéminente (pectus carinatum). La perte d'audition, la faiblesse des jambes, et / ou des anomalies supplémentaires peuvent également se produire. syndrome de Morquio est héritée dans un mode autosomique récessif et est due à une mutation dans le gène soit de GALNS (type A) ou le gène GLB1 (type B). 
Diagnostic
Un diagnostic de spondyloépiphysaire dysplasie congénitale est basée sur l'identification des symptômes caractéristiques d'une anamnèse détaillée, une évaluation clinique complète et une variété de tests spécialisés. Un diagnostic peut être suspecté à la naissance à cause des résultats caractéristiques.
Test clinique et traitement conclusif
rayons X de base (radiographie) peuvent être utilisés pour fournir un examen approfondi, un examen attentif du système osseux entier (examen du squelette complet) afin de détecter des changements dans le squelette qui sont caractéristiques de SEDC.
Les techniques d'imagerie plus avancées telles que l'imagerie par résonance magnétique (IRM) et la tomodensitométrie (TDM) peuvent être utilisés pour évaluer la santé du squelette, en particulier avant la chirurgie pour corriger des malformations du squelette. Une IRM utilise un champ magnétique des ondes de terrain et de radio pour produire des images en coupe d'organes particuliers et les tissus corporels. Pendant le balayage CT, un ordinateur et les rayons X sont utilisés pour créer un film montrant des images en coupe de certaines structures tissulaires.
Le test génétique peut confirmer un diagnostic. Le test génétique peut détecter des mutations dans le gène connu pour cause de SEDC, mais est uniquement disponible en tant que service de diagnostic dans les laboratoires spécialisés.
thérapies standard
Un traitement
de traitement est dirigé vers les symptômes spécifiques qui sont visibles dans chaque individu. Le traitement peut nécessiter des efforts coordonnés d'une équipe de spécialistes. Pédiatres, spécialistes dans le diagnostic et le traitement des troubles musculo - squelettiques (chirurgiens orthopédiques), des spécialistes dans le diagnostic et le traitement des troubles oculaires (ophtalmologistes), rhumatologues, kinésithérapeutes et autres professionnels de la santé peuvent avoir besoin de planifier systématiquement et complètement le traitement d'un enfant affecte. Le conseil génétique peut être bénéfique pour les personnes touchées et leurs familles. Le soutien psychosocial pour toute la famille est essentiel aussi bien.
thérapies spécifiques sont symptomatiques et de soutien. Les médecins peuvent surveiller attentivement les enfants touchés pour assurer la détection rapide et la prévention ou le traitement approprié de correction de la respiration (respiratoires) difficultés. oeil régulier (ophthalmologic) examens sont nécessaires pour détecter et évaluer la myopie et pour empêcher un décollement de rétine. décollement de la rétine peut être réparé chirurgicalement. thérapie physique standard, ce qui peut améliorer la mobilité articulaire et éviter la dégénérescence musculaire (atrophie), peut être bénéfique.
Dans certains cas, la chirurgie peut être nécessaire pour obtenir un meilleur positionnement et d'augmenter l'amplitude de mouvement dans certaines articulations.La chirurgie peut être nécessaire pour traiter une malformation des hanches et, dans certains cas, la chirurgie de remplacement total de la hanche (arthroplastie totale de la hanche) peut être nécessaire. Chirurgie ou contreventement peuvent être en mesure de traiter la courbure anormale de la colonne vertébrale. Les interventions chirurgicales peuvent être recommandées pour corriger d'autres anomalies de la colonne vertébrale et du genou ainsi que de fermer une fente palatine. Clubfoot peut également être traitée avec des attelles ou une intervention chirurgicale.
Chez les enfants souffrant d'instabilité cervicale, la chirurgie de fusion spinale ou l'implantation d'une tige pour stabiliser la colonne vertébrale peut être nécessaire.Cette tige connue comme une «tige croissante» traite déformation vertébrale chez un enfant, mais permet la croissance continue et contrôlée de la colonne vertébrale.
Les signes physiques spécifiques associés aux SEDC, spécifiquement un cou court, l'instabilité du rachis cervical, la capacité pulmonaire réduite et petites voies respiratoires, peuvent compliquer l'utilisation de l'anesthésie. Les personnes concernées doivent être évalués avant de subir des procédures qui nécessitent une anesthésie.
Les personnes touchées doivent éviter les activités qui peuvent causer un traumatisme à la tête ou du cou tels que les sports de contact. SEDC tout en causant des problèmes physiques ne réduit généralement pas l'espérance de vie. Intelligence est habituellement affecté et la plupart des individus élever une famille et mener une vie productive, active et pleine.