Maladie Body polyglucosan adulte

Maladie Body polyglucosan adulte
Synonymes de la maladie du corps polyglucosan Adulte
APBD
Maladie du corps polyglucosan, Forme adulte
Discussion générale
Résumé
La maladie du corps de polyglucosan adultes (APBD) est une maladie génétique rare caractérisée par un déficit de l'enzyme de glycogène-ramification, ce qui entraîne l'accumulation de corps polyglucosan dans les muscles, les nerfs et divers autres tissus du corps. Les  organismes polyglucosan sont sphériques et composé de grandes molécules à base de sucre, complexes. La maladie à corps adulte polyglucosan peut être caractérisée par un dysfonctionnement des systèmes nerveux central et périphérique. Le système nerveux central (SNC) désigne le cerveau et la moelle épinière. Les nerfs périphériques s'étendent du SNC aux muscles, les glandes, la peau, les organes sensoriels, et les organes internes. Les nerfs périphériques comprennent les nerfs moteurs; nerfs sensoriels; et les nerfs du système nerveux autonome, qui sont impliqués dans les fonctions involontaires du corps. Chez les personnes atteintes de la maladie de corps de polyglucosan adulte, les symptômes et les résultats associés peuvent inclure la perte sensorielle dans les jambes; une faiblesse musculaire progressive des bras et des jambes; marche (démarche) des perturbations; difficultés urinaires progressives; la déficience cognitive légère ou de la démence; et / ou d'autres anomalies. Adulte maladie du corps polyglucosan est causée par des mutations du gène GBE1 et est héritée comme un trouble autosomique récessif.
Introduction
Adulte maladie du corps de polyglucosan a été décrite dans la littérature médicale comme une entité clinique en 1980 (Robitaille Y et al.). La mutation qui provoque la maladie est dans le même gène qui cause la maladie d'Alexander (maladie de stockage du glycogène de type IV), un trouble neurologique grave qui affecte les nourrissons.
Signes et symptômes
Les symptômes et la gravité peut varier grandement d'une personne à l'autre. En règle générale, les symptômes se développent autour de la cinquième décennie de la vie. Le signe initial peut être lié à la vessie neurogène, en particulier un besoin accru d'uriner qui peut éventuellement progresser pour causer une perte presque totale de contrôle de la vessie (incontinence urinaire). Dans certains cas, des troubles urinaires peuvent précéder d'autres symptômes par un ou deux décennies.
Un autre signe précoce commun de l'adulte la maladie du corps de polyglucosan est une sensation d'engourdissement ou faiblesse dans les mains et les pieds (paresthésie). Les personnes concernées peuvent éprouver une incapacité à soulever la partie avant du pied (pied tombant), qui se traduit par la nécessité de faire glisser l'avant du pied sur le sol lors de la marche. Les personnes concernées peuvent ressentir une faiblesse dans les bras et les jambes. Finalement, les personnes touchées peuvent développer progressivement une augmentation du tonus musculaire et la raideur des jambes (spasticité), ce qui provoque des difficultés à marcher. La plupart des individus peuvent éventuellement avoir besoin d'aide à pied (par exemple, canne ou une marchette), et, finalement, l'utilisation d'un fauteuil roulant peut être nécessaire.
Certaines personnes touchées peuvent développer l'altération cognitive bénigne, le plus souvent, l'attention légère et des déficits de mémoire. Dans certains cas, des problèmes cognitifs peuvent empirer, ce qui entraîne une perte progressive de la mémoire et des capacités intellectuelles (démence).
Causes
La maladie à corps adulte polyglucosan est causée par une mutation dans le gène GBE1.Les gènes fournissent des instructions pour créer des protéines qui jouent un rôle essentiel dans de nombreuses fonctions de l'organisme. Lorsqu'une mutation d'un gène de produit, le produit protéique peut être défectueuse, inefficace ou absent. Selon les fonctions de la protéine particulière, cela peut affecter de nombreux systèmes d'organes du corps, y compris le cerveau.
Les enquêteurs ont déterminé que le gène GBE1 est situé sur le bras court du chromosome 3 (3p12.2). Les chromosomes, qui sont présents dans le noyau des cellules humaines, portent l'information génétique de chaque individu. les cellules du corps humain ont normalement 46 chromosomes. Des paires de chromosomes humains sont numérotés de 1 à 22 et les chromosomes sexuels sont désignés X et Y. Les mâles ont un X et un chromosome Y et les femelles ont deux chromosomes X. Chaque chromosome a un bras court désigné «p» et un long bras désigné "q".
APBD a toujours été classé comme une maladie autosomique récessive. De façon générale, les troubles génétiques récessives se produisent quand un individu hérite du même gène anormal pour le même trait de chaque parent. Cependant, bien que APBD a été classé comme une maladie autosomique récessive, il y a eu de nombreux cas de patients APBD qui portent le gène de la mutation p.Y329S à l'état hétérozygote ( ce qui signifie qu'ils ont la mutation dans une copie du gène GBE1, mais pas dans l'autre copie).Ces patients hétérozygotes devraient être des porteurs asymptomatiques, mais ils manifestent des symptômes de la maladie et ont été étiquetés comme "hétérozygotes manifestant". Ces patients n’ont également aucune autre mutation dans les 16 exons du gène. Les exons sont des segments spécifiques d'un gène qui code pour la protéine produite par ce gène. Une étude en 2015 a constaté, cependant, que dans une cohorte de 35 patients atteints de APBD, 16 patients hétérozygotes pour la mutation p.Y329S étaient hétérozygotes composites pour 2 mutations: p.Y329S ainsi qu'une profonde mutation qui affecte un segment non codante de l'ADN le gène (mutation intronique).Cette mutation intronique a entraîné une (tronquée) protéine instable raccourcie. Aucun patient n'a eu cette mutation intronique dans les deux copies du gène GBE1.
Le gène GBE1 contient des instructions pour la création (encodage) une protéine appelée glycogène ramification enzyme ou GBE. Cette enzyme est requise pour la création proprement dite (de synthèse) du glycogène, qui est un sucre complexe qui, normalement, se décompose (métabolisée) en un sucre simple, connu sous le nom de glucose. Le glucose est l'une des principales sources d'énergie dans le corps. En raison de mutations dans le gène GBE1, il existe un niveau insuffisant de glycogène fonctionnels enzyme de ramification. Cela se traduit par glycogène incorrectement formé, qui accumule dans les divers tissus du corps sous la forme de corps polyglucosan. Plus précisément, les organes polyglucosan peuvent s'accumuler dans les cellules nerveuses en forme d'étoile connue sous le nom astrocytes dans le cerveau et la moelle épinière (système nerveux central) ainsi que dans les processus (axones) qui se prolongent à partir de cellules nerveuses, ainsi que dans les nerfs périphériques et les poumons, le cœur, hépatique et / ou rénale. La  réduction tissulaire (atrophie), la perte de tissus (nécrose) et / ou la perte des fibres nerveuses gaine entourant gras (démyélinisation) peut se produire. Le mécanisme par lequel les corps polyglucosan provoquent des lésions nerveuses n’est pas clair.
Populations touchées
La maladie polyglucosan du corps chez  l’adulte est une maladie rare qui semble affecter les mâles et les femelles dans des proportions égales. le regroupement familial est observée dans environ 30% des cas, en particulier chez les ashkénazes populations juives. Plus de 50 cas ont été rapportés dans la littérature médicale.
Troubles en relation
Une grande variété de troubles peut être confondue avec la maladie de corps de polyglucosan adulte. De tels troubles comprennent la sclérose en plaques, la paraplégie spastique héréditaire, l'adrénomyéloneuropathie, la sclérose latérale amyotrophique, la leucodystrophie métachromatique, la maladie de Lafora et la maladie de Pelizaeus-Merzbacher. Les hommes avec des symptômes principalement urinaires peuvent être confondus avec un prostré élargie (hypertrophie de la prostate).
Diagnostic
Un diagnostic est fait sur la base d'une évaluation clinique approfondie, l'identification des résultats caractéristiques, une histoire détaillée du patient, et une variété de tests spécialisés.
Essai clinique et traitement conclusif 
L'examen direct du tissu par un pathologiste (microscopie électronique et la lumière) peut aider à atteindre un diagnostic définitif. L'examen microscopique d'un échantillon de tissu nerveux (nerf sural de biopsie) révèle la présence de corps de polyglucosan caractéristiques. Ces organismes peuvent également être présents dans d'autres troubles et peuvent se produire dans le cours normal du vieillissement. Cependant, chez les individus souffrant polyglucosan adulte maladie du corps, les corps sont le plus souvent polyglucosan et presque uniquement dans les fibres étendant à partir de cellules nerveuses (axones), par opposition au corps des cellules. La présence de l'ellipsoïde, les corps polyglucosan dans les fibres est essentielle pour le diagnostic.
L’activité de l'enzyme réduite, GBE, peut être mesurée (dosées) dans les cellules cultivées de la peau (fibroblastes) ou certains globules blancs (lymphocytes) présents dans le sang périphérique. Une technique d'imagerie spécialisée connu sous le nom d'imagerie par résonance magnétique (IRM) peut présenter des anomalies dans les tissus de conduction (substance blanche du cerveau).
Dans certains cas, tests de génétique moléculaire peut confirmer un diagnostic. Le test génétique peut détecter des mutations dans le gène GBE1 connu pour causer des maladies du corps adultes de polyglucosan, mais est uniquement disponible en tant que service de diagnostic dans les laboratoires spécialisés.
thérapies standard
Traitement 
Il n'y a pas de traitement spécifique pour les personnes ayant une maladie du corps polyglucosan adulte. Le traitement vise à les symptômes spécifiques présents dans chaque personne. Le traitement nécessite généralement une approche d'équipe et peut inclure des internistes généralistes, urologues, spécialistes en neurologie comportementale, des spécialistes en réadaptation physique de la médecine, les psychologues, les travailleurs sociaux et médicaux. Le conseil génétique peut être bénéfique pour les personnes touchées et leurs familles.
Les médicaments antispasmodiques peuvent être considérés pour les personnes ayant une vessie neurogène. Certaines personnes peuvent nécessiter l'utilisation d'une demeure ou un cathéter in-and-out afin de drainer l'urine de la vessie. Un cathéter est un tube qui est inséré dans la vessie et laissé en place afin de drainer l'urine. Un cathéter in-and-out est utilisé une seule fois pour drainer l'urine, puis retiré.
Physiothérapie et professionnelle est bénéfique pour certaines personnes touchées. Le trouble peut évoluer de telle sorte que les dispositifs qui aident les personnes concernées poursuivent leurs activités quotidiennes, telles que des accolades, des attelles pour les mains, supports des membres ou des fauteuils roulants, sont nécessaires. Les personnes touchées qui sont limités au lit peuvent être plus à l'aise avec des lits réglables, matelas à eau, et / ou matelas en peau de mouton.
Dans les cas de déficience cognitive, la modification du comportement et d'autres aides cognitives peuvent être considérée.
Thérapies Investigational
Les chercheurs étudient l'utilisation de triheptanoïne, une huile insipide, synthétique pour le traitement des personnes atteintes de la maladie du corps polyglucosan adulte. La triheptanoïne est ajouté au régime alimentaire des individus affectés et, dans les études initiales, les personnes touchées a connu une stabilisation de la progression de la maladie et l'amélioration fonctionnelle limitée. Cependant, les études cliniques de grande envergure sont nécessaires pour déterminer la sécurité à long terme et l'efficacité des triheptanoïne et quel rôle, le cas échéant, il a dans le traitement des personnes atteintes de la maladie de corps de polyglucosan adulte.
D'autres approches thérapeutiques sont en cours d'études dans des cultures cellulaires et des modèles animaux de la maladie. L'espoir est que ceux-ci seront bientôt progresser dans les études chez l'homme.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.